Hyundai i10

Chez Siliacars, N°1 de la location de voiture à Témara

i10-transparent

Description

La Hyundai i10 de deuxième génération a fait forte impression fin 2013 avec sa motorisation 1.2, se hissant à notre avis au niveau des meilleures petites citadines de plus de 74 chevaux. Un grand pas en avant par rapport à la première i10 de 2008, très bruyante, aux distances de freinages préoccupantes, au coffre trop petit, etc.

Nous allons voir que la version trois cylindres à essence de 66 ch, qui démarre à moins de 120 000 Dhs au catalogue, a elle aussi de quoi inquiéter ses concurrentes directes, y compris la nouvelle triplette franco-japonaise C1/108/Aygo à moteur Toyota 69 VVT-i.

Comme pour la i10 1.2, le comportement se montre très sain, sûr et presque plaisant, sans propension flagrante au sous-virage. A noter la bonne adhérence et la progressivité des réactions des pneus ContiEcoContact 5 qui équipait notre auto, aussi bien sur le sec que sur chaussée mouillée. Bon freinage également, et belle endurance du système, avec des disques à l’arrière, et non pas des tambours comme on trouve encore trop souvent dans la catégorie. La direction à assistance électrique se distingue avec un diamètre de braquage satisfaisant, inférieur à 9,6 mètres entre trottoirs. Elle offre un ressenti quelconque, mais elle est douce en ville et le bon centrage facilite la tenue de cap sur autoroute.
Les suspensions s’avèrent prévenantes, même si les amortisseurs arrière sont un peu faiblards, principalement en détente. Les bruits et les vibrations du trois cylindres sont très bien maîtrisés. La bonne insonorisation de l’habitacle procure une appréciable quiétude à bord, digne des petites polyvalentes du segment supérieur, n’étaient les bruits de roulement un poil trop perceptibles.

Détails

Back to top